Archive | February, 2011

L’agence de sécurité sanitaire redonne confiance sur la fiabilité de 3 vaccins

Une information en date du 24 février du Parisien.fr nous informe sur la démarche de L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Elle assure les français de la fiabilité de 3 vaccins, Gardasil, Cervorix et Prevenar 13. Le communiqué émis le jeudi 24 février encourage les français à poursuivre l’utilisation de ces vaccins.

Gardasil et Cervarix : Les doutes se dissipent

Les doutes portés sur ces trois vaccins s’appuyaient majoritairement sur leurs principes actifs. L’utilisation de Gardasil et le Cervarix, vaccins contre le cancer du col de l’utérus est sans risques et applicable à partir de l’âge de 14 ans. Le communiqué fait état qu’une étude menée auprès 6 millions de jeunes filles exposées ou non à la vaccination « ne montrent pas d’augmentation du risque de maladies auto-immunes associée à la vaccination anti-HPV ».

Le point sur le Prevenar 13

Ce vaccin est disponible depuis juin dernier, il est utilisé contre le pneumocoque est a été sous surveillance renforcée. L’Afssaps rassure qu’aucune plaintes n’a été recensée quant à son utilisation. De plus ce vaccin est accessible depuis plus de 6 mois et 1,4 million de doses ont été dispensées à ce jour.

Souce: http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/l-agence-de-securite-sanitaire-rassure-le-public-sur-l-efficacite-de-trois-vaccins-24-02-2011-1331427.php

Maxalt

PRINCIPE ACTIF

Rizatriptan

EXCIPIENTS

Lactose, Cellulose microcristalline (E460), Amidon de maïs, Fer oxyde (E172), Magnésium stéarate (E572)

LE REMBOURSEMENT

Maxalt, médicament d’ordre neurologie – psychiatrie, est pris en charge à 65 % par la Sécurité sociale. Votre mutuelle ou complémentaire santé s’occupe du reste à charge.

INDICATIONS

Médicament utilisé pour traiter la phase céphalagique des crises de migraine.

POSOLOGIE

Adultes âgés de 18 ans et plus :

- Deux doses  de 10 mg administrées par jour. Observez deux heures d’attente entre chaque dose.

PRECAUTIONS D’EMPLOI

- Ce médicament doit pas être administré aux patients souffrant d’une migraine basilaire ou hémiplégique

- Maxalt ne doit pas être utilisé comme traitement pour les céphalées atypiques (AVC, anévrisme)

-Les personnes présentant un risque de maladie coronarienne (hypertension artérielle, diabète etc.) ou de maladie cardiovasculaire, doivent être soumis à un examen médical avant de prendre Maxalt.

- L’utilisation de Maxalt chez des patients de moins de 12 ans, de 12 à 17 ans et chez les personnes de plus de 65 ans, n’est pas recommandée.

CONTRE INDICATIONS

- Hypersensibilité au razitriptan ou à l’un des excipients,

- Médicament contre-indiqué pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale, hépatique sévère ou ayant un antécédent d’un AVC,

- Maxalt ne  doit pas être administré aux personnes souffrant d’un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose.

EFFETS INDESIRABLES

Ces effets sont causés fréquemment suite à l’administration de Maxalt : la somnolence, asthénie, tremblement, nausées, palpitations, douleur abdominale ou thoracique ou bouffées de chaleur.

Prevenar 13

PRINCIPE ACTIF

Polyoside pneumococcique, Oligoside pneumococcique

EXCIPIENTS

Sodium chlorure, Succinique acide, Polysorbate 80, Eau pour préparations injectables, Adsorbé sur : Aluminium phosphate.

LE REMBOURSEMENT

Ce médicament de la famille des infectiologie-parasitologie porte la vignette blanche. Il est pris en charge à hauteur de 65% par la sécurité sociale. Le reste est à votre charge ou à celle de votre complémentaire santé.

INDICATIONS

Immunisation active pour la prévention des maladies invasives, pneumonie et otite moyenne aiguë causées par Streptococcus pneumoniae chez les nourrissons et les enfants âgés de 6 semaines à 5 ans.

POSOLOGIE

Bébé âgé de 7 à 11 mois :
Deux doses, de 0,5 ml chacune, avec un intervalle d’au moins un mois entre les doses. Une troisième dose est recommandée au cours de la deuxième année de vie.

Enfants âgés de 12 à 23 mois :
Deux doses, de 0,5 ml chacune, avec un intervalle d’au moins 2 mois entre les doses.

Enfants âgés de 2 à 5 ans :
Une seule dose de 0,5 ml.

PRECAUTIONS D’EMPLOI

- Prevenar 13 ne doit pas être administré par voie intraveineuse,
- Les enfants de moins de 2 ans doivent recevoir le nombre de doses de Prevenar 13 approprié à leur âge,
- Ce vaccin ne doit pas être administré à des nourrissons ou à des enfants ayant une thrombocytopénie.

CONTRE INDICATIONS

- Hypersensibilité aux substances actives ou à l’un des excipients,
- Comme pour les autres vaccins, l’administration de Prevenar 13 doit être différée chez un enfant présentant une maladie fébrile aiguë sévère.

EFFETS INDESIRABLES

- Une augmentation de réaction au site d’injection a été rapportée chez les enfants de plus de 12 mois,
- Des réactions au site d’injection, de la fièvre, de l’irritabilité, une perte d’appétit et une hypersomnie et/ou un sommeil diminué.

Micardis

PRINCIPE ACTIF

Telmisartan

EXCIPIENTS

Povidone (E1201), Méglumine, Sodium hydroxyde (E524), Sorbitol (E420), Magnésium stéarate (E572)

INDICATIONS

Ce médicament est réservé aux adultes. Il est prescrit pour le traitement de l’hypertension artérielle.

POSOLOGIE

La dose habituellement efficace est de 40 mg par jour en une prise.
En cas d’insuffisance hépatique : En cas d’insuffisance hépatique légère à modérée, la posologie quotidienne ne doit pas excéder 40 mg en une prise par jour.

PRECAUTIONS D’EMPLOI

Grossesse :
- Un traitement par un antagoniste des récepteurs de l’angiotensine II ne doit pas être instauré au cours de la grossesse.

Insuffisance hépatique
- Le telmisartan étant éliminé majoritairement par voie biliaire, Micardis ne doit pas être administré à des patients atteints de cholestase, d’obstruction biliaire ou d’insuffisance hépatique sévère.
Consultez l’avis de votre médecin pour tout traitement à base de Micardis.

CONTRE-INDICATIONS

- Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients,
- 2ème et 3ème trimestres de la grossesse,
- Obstruction biliaire,
- Insuffisance hépatique sévère.

EFFETS INDESIRABLES

Bien que les effets indésirables soient rares, consultez votre médecin en cas de doutes.
- Anémie, thrombocytopénie,
- Anxiété, dépression,
- Syncope, insomnie,
- Douleurs abdominales, diarrhées, sécheresse buccale, dyspepsie, flatulences.

REMBOURSEMENT

Ce médicament à vignette blanche est remboursé à hauteur de 65% par la sécurité sociale. Souscrire une assurance santé ou mutuelle santé peut vous alléger de ces dépenses.

Vaccin contre la dengue : Nouveau partenariat en perspective

Une information en date du lundi 21 février par Reuters France porte sur l’élaboration d’un nouveau vaccin contre la dengue.
Le laboratoire français Sanofi-Aventis a annoncé lundi une collaboration avec l’International Vaccine Institute dans le but de développer un vaccin. Ce vaccin serait capable de lutter contre la dengue, une fièvre susceptible d’entrainer des complications hémorragiques.

Mieux comprendre la dengue

L’objectif de ce partenariat n’est pas seulement l’élaboration d’un médicament mais surtout de mieux faire connaitre la maladie. La dengue, transmise par les moustiques, menace environ 220milions de personnes chaque année. A ce jour, il n’existe aucun remède ni vaccin pour lutter contre cette maladie.

La dengue au niveau mondial

Bien que la majorité des personnes touchée par la dengue soit des enfants en Amérique latine et en Asie, la France n’a pas été épargnée. En septembre 2010, la découverte, à Nice (Alpes-Maritimes), du premier cas « autochtone » (non importé) de dengue a fait sujet d’un renforcement du dispositif de vigilance dans la région.

Sources : http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE71K27720110221

http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1134864