Archive | 17 April 2012

Mise en garde contre les effets secondaires du Propecia et du Proscar sur les notices

Suite à la demande de l’Agence Américaine des Médicaments (FDA), le laboratoire Merck devra intensifier la mise en garde des éventuels effets indésirables de Propecia et Proscar, notamment la baisse de la libido, le risque d’infertilité et l’altération de la qualité de sperme.

Rapport de l’Afssaps en mars

Ce sont principalement les dermatologues qui prescrivent à leurs patients le Propecia. Ce médicament est en vente en Amérique depuis 1997 et en France depuis 1999. En mars dernier, l’Afssaps avait déjà évoqué les effets secondaires d’ordre sexuel de ce principe actif lors d’études cliniques. Elle avait souligné que les effets indésirables pouvaient être transitoires ou réversibles après l’arrêt de la prise de ces médicaments. Pour rappel, Propecia est utilisé dans le traitement de la calvitie. Il sert à obstruer la testostérone.

Des effets qui perdurent même après l’arrêt

Suite aux nombreux cas rapportés en outre-Atlantique, l’autorité sanitaire américaine a demandé au laboratoire Merck de renforcer les avertissements contre les potentiels effets indésirables des principes actifs Propecia et Proscar.

Même après l’arrêt de la prise de ces médicaments, les patients manifestent toujours des problèmes d’impuissance. Aux États-Unis, de nouvelles notices figurent sur ces médicaments, informant les usagers que les troubles peuvent perdurer. Deux cas d’impuissance irréversibles ont été enregistrés en France chez des patients sous traitement de Propecia. Toutefois, le laboratoire Merck nie ces allégations concernant l’éventualité d’effets secondaires produits par ces deux médicaments.

Source : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/04/16/17990-vigilance-accrue-usa-sur-traitement-anticalvitie