Affaire Médiator : l’indemnisation beaucoup trop lente

 bas-ombre 
  • Médiator

affaire mediator Les victimes du produit pharmaceutique Médiator ainsi que les associations de soutien déplorent la lenteur des procédures d’indemnisation. Pour rappel, ce médicament antidiabétique a causé au moins 3500 hospitalisations et 500 morts en 30 ans.

La situation des victimes

Selon Gérard Raymond, président de « l’Association Française des Diabétiques », « l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux » (Oniam) doit traiter au moins 5,700 dossiers pour venir en aide aux victimes. Toutefois, ces procédures d’indemnisation se font de plus en plus lentes. Opinion partagée par « l’AAAVAM » (Association d’aide aux victimes des accidents de médicaments).

De son côté le Président de « l’Oniam », Erik Rance, souligne que l’Office traite 60 dossiers par semaine.

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand avait promis d’indemniser les victimes dans l’espace d’un an. Ainsi, les officiers du Ministère précisent qu’une réunion intitulée « réunion de Comité du suivi pour le Médiator » aura lieu en mars afin de voir s’il y a lieu de renforcer l’équipe s’occupant des dossiers à nouveau.

Source : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iOvUqz97pWFl3kLLkVL5TgV-Xx9A?docId=CNG.ae6539b7e7292c432318b248fc3037ea.201

 bas-ombre

Comments are closed.