Archive by Author

Addiction à l’héroïne : un vaccin pour y mettre fin…

 bas-ombre 
addiction a l'heroine Les scientifiques mexicains ont établi un vaccin pour aider les droguées à vaincre l’addiction à l’héroïne et autres substances nocives.

 

D’autres examens prévus

  • Addition à l’héroïne

Les examens effectués sur des rongeurs rendus dépendants de l’héroïne démontrent des résultats positifs. Les experts vont bientôt entamer une campagne d’expérimentation sur les hommes pour confirmer l’efficacité de ce vaccin. Ces tests vont aussi permettre aux chercheurs de découvrir les éventuels effets indésirables engendrés par le médicament.

Selon Maria Elena Medina, directrice de l’institut mexicain psychiatrique, ce vaccin pourrait réduire le nombre de cures de désintoxication et limiter les chances de récidives. Ce produit fait obstacle à la sensation d’euphorie et de plaisir que ressentent les drogués lorsqu’ils prennent de l’héroïne. Si les examens sur les humains s’avèrent successifs, il y aura un aboutissement avec la commercialisation de ce vaccin très bientôt. D’autres études sont en cours pour développer un vaccin contre l’addition à la cocaïne.

Pour rappel, la dépendance à l’héroïne touche environ 1% de la population française.

 

Source : http://www.reponseatout.com/pratique/sante-bien-etre/vaccin-pour-mettre-fin-addiction-heroine-a104395

 bas-ombre

Ziagen

 

Ziagen Ce médicament est utilisé dans le cadre des traitements contre le Virus de l’Immunodéficience Humaine.

Traite ces maladies

  • VIH

Composition

  • Abacavir

Contre-indications

Ne pas utiliser ce produit en cas d’allergie à la substance active. Suspendez l’administration de Ziagen pendant la grossesse ou l’allaitement.

Effets indésirables

  • Anorexie
  • Céphalée
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Nausées
  • Rash
  • Fatigue
  • Léthargie
  • Fièvre

Remboursement

Ziagen est entièrement remboursé par la Sécurité Sociale.

Dosage

Pour les enfants ayant entre trois mois et douze ans : 8mg/kg, deux fois par jour.

Pour les adultes et adolescents : 600mg par jour, une fois par jour. Alternativement, on peut prendre 300mg, deux fois par jour.

Médicaments: les modalités de remise d’échantillon modifiées

 bas-ombre 

medicaments les Les Entreprises du médicament, Leem, ont pris la décision de modifier les modalités de remise d’échantillons aux professionnels de santé et aux pharmaciens hospitaliers. À compter du 31 mars 2012, les laboratoires limiteront le nombre d’échantillons alloués aux médecins à 4 par personne et par médicament au cours d’une année. Les échantillons ne seront plus remis après les deux ans de commercialisation du médicament.

Limiter la remise d’échantillons

  • Echantillon médicament

Les médecins utiliseront des échantillons de médicament uniquement pour s’y familiariser. Donc, ces derniers n’auront plus d’échantillon des médicaments mis sur le marché pendant plus de 2 ans. Cette décision a pour but de limiter la remise d’échantillons suite aux recommandations de la Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques.

Comité de déontovigilance

Les Entreprises du médicament, Leem ont mis en place un comité de déontovigilance (Codeem) pour s’assurer que les nouvelles modalités sont respectées par les parties concernées.

 

Source : http://www.santelog.com/news/medicament/medicament-pas-plus-de-4-echantillons-par-medecin-ou-pharmacien-_7696_lirelasuite.htm

 bas-ombre

Affaire Médiator : l’indemnisation beaucoup trop lente

 bas-ombre 
  • Médiator

affaire mediator Les victimes du produit pharmaceutique Médiator ainsi que les associations de soutien déplorent la lenteur des procédures d’indemnisation. Pour rappel, ce médicament antidiabétique a causé au moins 3500 hospitalisations et 500 morts en 30 ans.

La situation des victimes

Selon Gérard Raymond, président de « l’Association Française des Diabétiques », « l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux » (Oniam) doit traiter au moins 5,700 dossiers pour venir en aide aux victimes. Toutefois, ces procédures d’indemnisation se font de plus en plus lentes. Opinion partagée par « l’AAAVAM » (Association d’aide aux victimes des accidents de médicaments).

De son côté le Président de « l’Oniam », Erik Rance, souligne que l’Office traite 60 dossiers par semaine.

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand avait promis d’indemniser les victimes dans l’espace d’un an. Ainsi, les officiers du Ministère précisent qu’une réunion intitulée « réunion de Comité du suivi pour le Médiator » aura lieu en mars afin de voir s’il y a lieu de renforcer l’équipe s’occupant des dossiers à nouveau.

Source : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iOvUqz97pWFl3kLLkVL5TgV-Xx9A?docId=CNG.ae6539b7e7292c432318b248fc3037ea.201

 bas-ombre

Karayal

 

karayal Ce médicament est indiqué pour traiter les manifestations fonctionnelles des colopathies.

Traite ces maladies

Composition

  • Oxyde de magnésium
  • Sulfrate de magnésium

Contre-indications

Suspendez le traitement en cas d’insuffisance rénale ou d’infection au niveau du tube digestif. Il faut  aussi éviter de prendre Karayal en association aux quindiniques. Suspendez l’utilisation du produit si vous souffrez de fécalome ou d’occlusion intestinale.

Effets indésirables

Sensation de ballonnement, diarrhée motrice.

Remboursement

Karayal n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale.

Dosage

Le dosage est de trois à cinq cuillères par jour, dépendant de la gravité de la situation.